• mercredi , 28 juin 2017

Un algorithme qui améliore vos chances de trouver l’amour en ligne

Une nouvelle formule aurait vu le jour permettant de recommander plus efficacement des partenaires éventuels aux abonnés des sites de rencontre par affinités.
Romantic wedding pictureComparée aux filtres actuellement utilisés par les sites, elle obtiendrait 40% de chances supplémentaires de taper juste…

L’Amour et les probabilités mathématiques

Les chercheurs de l’université de l’Iowa dirigés par Kang Zhao, ont eu l’idée d’utiliser les techniques de marketing d’Amazon ou Netflix, basées sur les recommandations des utilisateurs et sur leurs goûts afin d’enrichir la base de calcul habituelle, qui n’est alimentée que par les données du profil renseignées par l’abonné.

A juste titre ils ont estimé que les profils personnels sont souvent imprécis ou même incomplets, ils se sont donc penchés sur l’activité des utilisateurs. Selon Kang Zhao : « Votre activité reflète vos goûts et votre attractivité… ou votre manque d’attractivité. ». Il est vrai que ce type de filtre « collaboratif » est déjà largement utilisé par les sites de commerce en ligne pour mieux cibler ce que nous pouvons avoir envie d’acheter…

Pourquoi pas ? On peut estimer que plus de renseignements affinerons les résultats, à condition qu’ils soient pertinents toutefois. D’ailleurs Kang Zhao avoue qu’il ne sait pas si c’est l’outil parfait « mais au moins on peut aider les gens à faire des rencontres fructueuses », sans prendre la peine de préciser que ses recherches sont subventionnées par eHarmony.com, l’un des majors américains de la rencontre…

Le parfait outil de rencontre ?

Ces dernières années le succès grandissant de la rencontre en ligne pousse les sites vers une amélioration de leur offre, l’internaute ne veut plus seulement disposer d’un annuaire, il veut les meilleures fonctionnalités de ciblage des profils, il veut taper au plus juste et au plus vite… Ce qui explique peut-être que certains sites n’hésitent pas à promettre le « match parfait »…

Cependant d’autres chercheurs* (plus indépendants !) rappellent « qu’aucune preuve évidente ne supporte les affirmations des sites de rencontre selon lesquelles un algorithme mathématique fonctionne » et surtout, de quelle manière il pourrait prédire les chances de succès d’un couple, ni sur le moyen, ni sur le long terme…

Abracadabra, pour certains au moins !

Christopher McKinlay, le doctorant en mathématiques à la fac de L.A. a bien utilisé ses connaissances (et l’accès au matériel adéquat !) pour augmenter d’1% les résultats du matching OkCupid, et c’est là qu’il a rencontré son âme sœur…

D’ailleurs, selon une récente étude de L’université de Chicago, entre 2005 et 2012 aux States, plus d’un mariage sur 3 résultait d’une rencontre en ligne… Nous ne devrions pas tarder à connaître les statistiques européennes sur la question.

Cependant, sans être un génie des mathématiques, il me semble bien que plus il y a de personnes inscrites sur les sites de rencontre, plus elles ont de chances de se rencontrer et, que plus elles y passent du temps (soin du profil, multiplication des contacts, etc.), plus elles augmentent leurs chances de faire des rencontres de plus en plus intéressantes… non ?

Le mot de la fin pour John Kleint qui travaille pour Hinge une nouvelle application de rencontre américaine : « On essaie de vous donner une bonne base grâce à nos données, et après c’est à vous de jouer. » Comme dans la vraie vie quoi !

*Northwestern University en 2012

Related Posts

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz