• lundi , 21 août 2017

Enquête sur le business des rencontres en ligne

La crise n’a pas d’impact sur l’amour 2.0, bien au contraire la morosité ambiante pousse les célibataires à rechercher avec acharnement l’âme sœur, sur la toile des sites de rencontre qui se portent on ne peut mieux… A condition de répondre à une clientèle de plus en plus exigeante…

veuves-rencontres

Plus du tout ringarde la webdrague !
S’inscrire sur un site de rencontre est désormais perçu comme une chance de faire entrer un rayon d’amour dans sa vie, à tout le moins de rompre l’isolement. Résultat, près d’un tiers des 18 millions de célibataires français sont inscrits sur un, ou plusieurs sites de rencontre, à la recherche de l’âme sœur ou plus prosaïquement d’évasion amoureuse de plus ou moins longue durée !
 
Afin de séduire cette clientèle, les sites rivalisent pied à pied, ils innovent et leurs offres sont de plus en plus ciblées : âge, orientation sexuelle, communautarisme culturel, politique ou religieux, tout est fait pour que chacun soit sensé pouvoir enfin trouver sa chacune.
 
D’après Florent Steiner et Manuel Conejo cofondateurs dadopteunmec, la toile offre environ 2000 sites de rencontre et actuellement, il s’en crée un nouveau chaque semaine… Quant à eux, en prenant dès le départ le contre-pied de la concurrence, leur « supermarché de l’amour » pour consommatrice avertie, a séduit plus de 4 millions de trentenaires amateurs d’humour décalé. Le succès AUM est foudroyant, crée en 2007 il réalise un CA de plus de 16 millions d’euros en 2013 et réunit 100 000 fans Facebook…
 
Le mythe se réalise… dans l’afterweb
Quand Marc Simoncini créé Meetic en 2002, il lance un modèle de rencontre rapidement devenu une référence incontournable qui ne cesse d’évoluer : au matching se sont désormais ajoutés les Events Meetic et autres after-web qui séduisent partout où ils sont organisés. Cotée en bourse depuis 2005, l’entreprise rachète même la branche Europe du géant Match.com quatre ans plus tard, et annonce un chiffre d’affaire de plus de180 millions d’euros par an…
 
Largement copié et recopié avec plus ou moins de succès, l’exemple de Meetic est même suivi dans la rencontre élitiste. C’est ainsi par exemple qu’AttractiveWorld s’est mis à l’organisation de soirées entre abonnés, surfant sur la promesse de faciliter le passage du virtuel au réel, ils vont jusqu’à proposer des week-ends et des séjours thématiques spécialement étudiés pour faciliter le rapprochement de leurs VIP en mal d’amour…
 
Le « qui se ressemble s’assemble mieux »
Dix ans plus tard, ce sont les sites ultra spécialisés qui explosent, Easyflirt en tête avec plus de 26 millions d’abonnés à l’international (dont plus de 3 millions en France) qui en propose pour tous les goûts, toutes les affinités..
 
Et la concurrence n’est pas en reste, c’est ainsi que sont nés Droite rencontre et Gauche rencontre, AmourMaghreb ou encore rencontre-juives, etc.
 
La femme mûre a son territoire de chasse sur Cougar-Rencontre, les étudiantes fauchées trouvent leurs mécènes sur Sugardaddy, les parents isolés recomposent leur famille avec rencontre-parents.fr, on occupe sa retraite sur senior-rencontre et les sportifs s’entraînent en cœur sur Sportif-rencontre.com. Même les sites de rencontre adultère et coquine font un véritable carton.
 
Nouveau virage pour l’amour 2.0
Les cybers Lovers n’ont plus de temps à perdre, après avoir épuisé les résultats des algorithmes de matching (pourtant très efficaces !), souvent lassés par les heures de recherche et le cortège des interminables heures de clavardage, ils n’hésitent plus à se faire aider par un coach en drague, pourvoyeur de conseils qui va parfois jusqu’à jouer les entremetteuses en organisant des rencontres clés en main.
 
Aujourd’hui ce qui est has been, c’est être célibataire sans être sur un site de rencontre. Avec le temps, le célibataire est devenu de plus en plus exigeant, il ne veut plus que l’écran de son PC fasse écran à la vraie vie. Les sites de rencontre qu’ils soient généralistes ou spécialisés l’on bien compris. Reste à prendre un peu de recul pour voir comment ils vont négocier ce nouveau virage, alors que Tinder, l’appli du prêt-à-draguer emporte la mise d’une façon spectaculaire…

Related Posts

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz