• dimanche , 10 décembre 2017

Un couple sur cinq reste ensemble pour des raisons financières

En amour, on ne compte pas… C’est bien connu et vrai le plus souvent, jusqu’au jour où l’amour n’est plus là. Les questions d’argent qui étaient accessoires peuvent alors devenir cruciales pour l’un ou l’autre, parfois pour les deux…

points-communs
Le lien entre amour et argent au sein du couple : l’art de la cohabitation
Un véritable problème tout à la fois intime et social, mis en lumière par un sondage effectué par la Debt Advisory Center, société britannique spécialisée dans le rachat de crédit. On pourrait même parler de dommage collatéral de l’endettement, puisqu’on reste ensemble malgré l’absence d’amour réciproque dans 19% des cas. Ce sont donc près d’un couple sur cinq qui renonce à rompre pour des questions d’argent.

Parmi les 24/35 ans, 43% déclarent avoir supporté cette situation plus d’un an pour ces raisons et, 23% ont enduré la cohabitation forcée pendant plus de trois ans…

Toujours selon la Debt Advisory Center, les femmes seraient plus particulièrement concernées en raison de l’inégalité financière qui perdure entre les sexes. En effet, les crédits souscrits en commun sur le long terme – l’achat de la maison en tête – obligent au remboursement conjoint…

 

Les femmes définitivement vénales ?

Toutes les études montrent que majoritairement, ce sont les femmes qui sont pénalisées financièrement par une rupture. Quoi qu’on en dise, les hommes ont (toujours) les plus gros salaires et, ni les PA, ni les prestations compensatoires ne contrebalancent la baisse de niveau de vie provoquée par la rupture.

Et, avant de dire ou de croire que les femmes ne pensent qu’à leur petit confort, il serait bon de ne pas oublier que ce qui les retient, c’est d’abord le plus souvent, la peur de ne plus avoir les moyens d’offrir ce confort à leurs enfants.

Qu’ensuite et, pour les hommes comme pour les femmes, l’argent est bien souvent le substitut du manque d’amour pour notre inconscient qui compense l’insécurité de l’être par l’avoir… Ce n’est pas tant l’argent qui séduit en lui-même que le fait d’en avoir qui rassure.
Ce qui n’empêche pas les femmes de déployer des tonnes de courage et d’ingéniosité quand lorsque l’amour est là et que l’argent manque ou, d’avoir celui de rompre et d’affronter seules les difficultés lorsqu’elles en ont la possibilité.

Quand acheter ensemble est un moyen de souder la relation de couple
C’est aussi une étape cruciale de la vie à deux, d’où le couple peut ressortit soudé ou anéanti. J.A. Malarewicz psychiatre, note qu’il n’est pas rare lors d’un divorce qu’il soit plus difficile de se séparer de sa maison que de son conjoint…
Il faut dire que les acquisitions communes les plus importantes (maison, voiture) sont le signe et l’aboutissement de la maturation du couple, sa dynamique d’ouverture sur un avenir commun et, l’affirmation de son statut vis-à-vis du monde extérieur.

Et, lorsqu’on signe son premier gros crédit ensemble, c’est un pari de 15 à 30 ans qu’on fait, un engagement sur la durée alors même qu’on ne sait pas celui ou celle qu’on sera dans cinq ans, que les enfants seront arrivés, qu’il aura peut-être fallu chercher un nouveau job et surtout, lutter quotidiennement contre la routine, ne pas oublier de toujours séduire l’autre…

Plutôt que juger trop vite celles et ceux qui font le choix de rester ensemble sans amour, demandons-nous ce qu’il faut penser de ceux qui un jour, laissent dans le besoin celui ou celle qu’ils ont aimé hier ou, de ceux qui dans le couple utilisent l’argent comme instrument de domination…

 

Related Posts

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz