• jeudi , 13 décembre 2018

Les sites de rencontres pour les musulmans

Les sites de rencontre dédiés aux différentes communautés ont de plus en plus la côte. Ils répondent à une demande forte, parce que ce sont ceux sur lesquels on est déjà sûr de ne rencontrer que des personnes ayant au moins un point commun…

muslim

la religion, les idées ou encore un certain statut social bref, avec qui on a les affinités qui comptent à nos yeux.

Qui se ressemble s’assemble… mieux !

Partant de cet axiome qui ne se dément que dans les esprits utopistes mais, se vérifie au quotidien à condition de regarder autour de soi, les sites dits « communautaires » répondent à une vraie demande, à un vrai besoin. Les internautes savent parfaitement ce qu’ils veulent, et aussi très bien ce qu’ils ne veulent pas.

Comme sur n’importe quel site de rencontre on y retrouve les critères de filtrage basiques (âge, morphologie, localisation, etc.) le plus, c’est que ces critères seront circonscrits à un public avec lequel on partage la même identité culturelle et/ou religieuse.

Croissance des sites dédiés à l’identité musulmane
Parce que la concurrence est rude dans l’univers de la rencontre sur le net, le nombre de sites de rencontre spécialisés ne cesse de croitre et d’attirer de plus en plus d’abonnés. Ils sont une réponse commerciale à un véritable besoin, exprimé par la clientèle assurée d’y retrouver ses repères culturels.

C’est ainsi que par exemple, le site InchAllah.com totalise près de 2.5 millions de membres depuis sa création en 2010 selon les chiffres avancés par Nissaf Hajaj, directeur de la société éditrice, dont environ 300 000 abonnés en Algérie et 600 000 inscriptions d’origine algérienne*. Selon lui, l’explosion du nombre de sites « religieux » ne répond nullement à une explication sociologique, « Il s’agit simplement d’une tendance de fond observée sur le web qui tend à la spécialisation des sites. On l’observe aisément sur les sites de e-commerce, qui se spécialisent fortement. Les sites de services n’échappent pas à cette règle et on voit apparaître des sites pour toutes les religions et plus globalement pour toutes les convictions (religieuse, politique…).»

Réunis dans une même volonté commerciale de réponse à la demande du client potentiel, tous les créateurs de ces sites insistent sur le fait que l’islam tel qu’il est vécu sur leurs sites n’est pas celui qui est « instrumentalisé de part et d’autre, politisé ou même commercialisé ».

Pour les jeunes qui cherchent l’âme sœur sans offenser leurs principes

Bien souvent confondu avec la dhabiha (méthode d’abattage rituel), le terme halal désigne ce qui est permis par l’islam, autrement un ensemble de règles de vie que partagent les musulmans. Il s’agit donc de valeurs et de convictions profondes qui sont la base de l’identité religieuse, tout comme les 10 commandements le sont pour les chrétiens.

Pour les uns comme pour les autres, s’inscrire sur un site spécialisé, c’est l’opportunité de rencontrer la perle rare, l’âme sœur avec qui partager sa vie dans le respect de la religion et, des valeurs ethniques et culturelles communes.

Sans plus d’ostracisme que de volonté de racolage, sur les plateformes de rencontre musulmane comme l’explique Rachid Dhimane* : « L’origine et la communauté auxquelles appartiennent les inscrits ne sont que des critères parmi tant d’autres. (…) nous ne faisons que leur apporter notre aide avec un lieu sécurisé facilitant l’échange. Notre participation s’arrête ici, le reste c’est le destin ! »

*Extraits du journal El-Watan , Alger le 8 mai

Related Posts