• mardi , 22 août 2017

Attention à vos publications sur les réseaux sociaux [infographie]

Nous passons une part de plus en plus importante de notre vie sur la toile, ce qui explique en partie le succès des réseaux sociaux. S’ils ont l’avantage de rompre l’isolement, de faciliter le tissage de liens sociaux, tout comme dans la vie réelle nous avons tendance à y être sincères et confiants…

Social

Le revers de la médaille,

Parce qu’il y en a toujours un ! TrendLabs nous livre ses dernières observations, en se focalisant sur les principaux sites pour scruter leur niveau d’indiscrétion et de sécurité.

C’est ainsi que l’on peut constater que sur Pinterest, vos paramètres de confidentialité sont publics ! Que Facebook, Twitter et Google+ sont les plus indiscrets avec Linkedin, puisque on vous invite à fournir un pédigrée complet, incluant votre lieu de résidence…

« Tout ce que vous publiez pourra être retenu contre vous… »

Avec beaucoup d’humour, cette enquête révèle de quelle manière les informations personnelles que vous postez peuvent être utilisées pour vous nuire.

Les risques liés à l’utilisation malveillante des informations publiées ne touchent pas que l’aspect publicitaire, commercial, ou même les pirates et cambrioleurs. Les réseaux sociaux permettent de laisser libre cours à nos plus bas instincts : nuire à la réputation d’une personne qu’on envie ou que l’on déteste, pister son ex, surveiller son partenaire, le « cyber harcèlement » est de plus en plus souvent invoqué en justice…

Pour votre sécurité et celle de ceux que vous aimez

Soyez vigilants ! Rien ne vous oblige à publier des informations touchant de trop près à votre intimité (lieu de résidence, statut marital, etc.), pensez systématiquement au détournement qui peut en être fait par des personnes mal intentionnées.

> Pour information concernant les ados : Les statistiques les plus récentes révèlent que plus de 55% des 12/17 ans ont un profil actif et, que plus d’un tiers d’entre eux a été contacté en ligne par un inconnu… Selon l’APAM (Archives of Pediatric and Adolescent Medecine), plus de la moitié des ados renseignent des informations sur leurs comportements sexuels, l’utilisation de substances illicites, etc.

Related Posts

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz