• lundi , 26 juin 2017

Sugar Daddy et le proxénétisme à la « Papa Gâteaux »

Il aura suffi de quelques chiffres, ceux du succès que remporte le site de rencontre Sugardaddy.fr auprès des étudiant(e)s , pour que certains journalistes et surtout nos féministes s’émeuvent…

sugardaddy

Quoi ? Des jeunes femmes osent chercher l’appui d’hommes riches pour subsister et payer leurs études ? Mais, c’est de la prostitution ! Et, ces messieurs ne sont que de vils proxénètes !!! Et le site, une maison de passe virtuelle tant qu’on y est…

Ha ! Les pauvres femmes qui ne savent même pas ce qu’elles font, et tous ces hommes qui profitent de la situation… Tout comme nos mères, nos grand-mères et nos aïeules, mères au foyer, nourries, logées, blanchies par des maris profiteurs… Une telle honte qu’aujourd’hui, plus une femme ne peut choisir de se consacrer à sa famille sans jeter l’opprobre sur la gente féminine toute entière…

Hé oui, selon le journaliste RTL et Mme Mailfert**, toutes les jeunes femmes inscrites sur ce site sont des prostituées qui tarifient des relations sexuelles et, tous les hommes inscrits sont au mieux des clients, au pire deviennent proxénètes s’ils entretiennent une relation suivie avec elles.

Étrange que les pouvoirs publics n’aient pas réagit, surtout avec la nouvelle loi pénalisant les clients mais bon… Ne passons pas, car si les pouvoirs publics ne bronchent pas, c’est qu’en l’espèce, ni le délit de prostitution, ni celui de proxénétisme ne sont constitués. Et pour cause ! C’est librement qu’hommes et femmes s’inscrivent sur ce site, en toute connaissance d’accords qui ne regardent que leur intimité…

Moi je croyais bêtement que le féminisme avait lutté pour que je sois libre de mon corps, de ma sexualité… pour que je n’ai de compte à rendre à personne concernant ce que j’en fais et avec qui, ou comment je le fait….
J’étais persuadée que nos mères avaient défilé pour obtenir l’égalité des droits, le respect du premier précepte des droits universels de l’humanité… vous savez quand on dit que nous naissons tous libres et égaux….

Il faut croire que je m’étais trompée. « Libres » est un petit mot qui pose toujours autant de problèmes aux enragées de la bien pensance, aux idolâtres d’une idée du bonheur… que nos libertés individuelles leur empêche d’imposer.

Moralité : si une étudiante américaine ne peut plus financer ses études, elle n’a qu’à bosser chez Mac Do… Ha ! Le salaire est insuffisant ? Ben tant pis, adieu la carrière de médecin, chercheur, businesswomen… elle n’a plus qu’à se trouver un mari et lui faire des gosses… en espérant que ce soient des garçons ! Quoique ce serait oublier les Escort boys et autres gigolos …

De grâce Mmes les féministes, sacrifiez-VOUS à vos idées et laissez vivre les autres ! Même pavé de bonnes intentions, c’est un enfer que vous nous proposez, celui d’une morale hypocrite qui bafoue le libre-arbitre dont chaque femme doit pouvoir disposer !

Site web: http://www.sugardaddy.fr

Originally posted 2014-03-13 01:45:56.

Related Posts

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz