• mardi , 22 août 2017

Voyage à travers de l’infidélité sur les sites de rencontres

Le mois dernier, j’ai créé 40 faux profils afin de voir s’il est plus facile d’être infidèle grâce à internet. J’ai donc joué les romantiques désespérés, les sex-addict, etc.
etudes-infideles

POUR DEBUSQUER LES INFIDELES
Mise au point du piège

J’ai créé 40 profils bidons sur le site Cupid.com Mes profils étaient tous mariés ou concubins et, ils étaient là parce qu’ils voulaient tricher. Mon but étant de savoir si c’est plus facile pour un homme ou pour une femme d’être infidèle avec la rencontre en ligne.
J’ai convaincu 10 personnes réelles de me laisser utiliser leurs photos fortement pixélisées. Ensuite j’ai répartis mes 40 profils par paire dans 5 villes américaines ciblées comme étant les plus « infidèles » du pays (selon AshleyMadison.com).
Enfin, chaque paire mâle/femelle a été placé dans les catégories suivantes :

 
– Les volages impénitents : ce sont mes tricheurs extrêmes, ils ne cachent pas qu’ils sont là pour une relation adultère et annoncent leur objectif ouvertement, y compris leurs compulsions sexuelles…

– Les « peut-être » mariés : leurs profils annoncent qu’ils sont en couple sans autre précision et sous-entendent une sorte d’union libre, leurs profils sont ambigus et laissent penser qu’il peuvent être volages ou échangistes…

– Les nouveaux mariés/concubins : des profils tout à fait classiques, décrivant loisirs, travail, voyages et une mention spéciale disant qu’ils se sont « retirés des listes » récemment…

– Les vrais célibataires : Le groupe de contrôle permettant d’avoir un point de comparaison avec la progression des autres catégories.

 

LES RESULTATS

Sur le total général des messages reçus, seulement 10% ont été envoyés aux hommes.

Les femmes Volages ont reçu plus de messages que les « Peut-être » et « Nouveaux » mariés cumulés.

Les hommes Volages ont reçu plus de messages que tous les profils masculins additionnés.

 

Sur le total des messages reçus par les hommes volages, plus de 80% étaient des insultes ou des enquêtes afin de déterminer s’ils cherchaient vraiment une relation adultère.
Les résultats de cette expérience semblent très tranchés, probablement parce qu’il y a une grande différence entre les raisons pour lesquelles les hommes et les femmes utilisent ces sites, beaucoup plus d’hommes que de femmes n’y vont que pour le sexe.
D’ailleurs, mes faux profils féminins ont reçu énormément d’offres d’hommes volages alors que les comptes masculins n’en ont reçu qu’une poignée : 3 ou 4 pour 200 !

Related Posts

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz